Pour une digitalisation réussie des CFA

28 Jan

 

Mercredi 24 janvier 2018, salon Learning Technologies.
Sabrina Dougados du cabinet Fromont Briens et moi-même avons présenté le guide pratique de mise en oeuvre d’une FOAD en CFA. Cette publication du FFFOD est le résultat du travail d’un groupe d’une douzaine de personnes qui depuis 1 an mettent en commun leurs connaissances du secteur de l’apprentissage, du numérique, ainsi que leurs expériences respectives de digitalisation des Centres de Formation d’Apprentis.

Il est destiné aux directeurs de CFA et à leur encadrement ainsi qu’aux financeurs et aux autorités de tutelle de l’apprentissage, autant d’acteurs sensibilisés à la question mais qui se trouvent dans un contexte particulier : alors que 87 % des CFA considèrent la digitalisation comme un enjeu prioritaire – enquête Opcalia 2017 – et que la loi « dite travail » du 08 août 2016 a reconnu l’usage de la FOAD dans l’apprentissage, tous sont en attente de la réforme à venir et de ses impacts.
Ce guide a été construit de façon à ce que ses utilisateurs abordent la digitalisation du CFA selon une démarche stratégique, en cohérence avec le projet d’établissement. L’étude de faisabilité par laquelle le CFA devra débuter son travail Pourra être réalisée selon 4 axes – pédagogie, ressources humaines, économie et politique – et ne devra pas négliger l’agilité nécessaire à la gestion des projets de formations multimodales.
Si le cadre légal, longtemps brandi par certains comme une bonne raison pour ne rien faire, est aujourd’hui plus clair avec le décret du 08 novembre 2017, une attention particulière devra être portée aux impacts sur les plans du lieu de formation – quelle est la couverture de l’apprenti en FOAD ? -, du temps de formation – comment définir les temps et heures de FOAD ?- et de la manière de démontrer la réalité des actions FOAD.
C’est au dernier tiers du guide que l’on aborde les questions d’ingénierie, de ressources pédagogiques et d’outils. Enfin, auraient dit ceux qui pensaient que la digitalisation d’un CFA commençait par le choix d’un LMS et d’un outil auteur. Le guide propose ici d’identifier quels sont les moyens humains nécessaires et comment les organiser, quels outils choisir et les multiples façons de se doter de ressources multimédias. Cette partie fait bien sûr la part belle aux équipes du CFA sans lesquelles aucun projet ne peut être mené. Comment donc les embarquer dans le projet, faire évoluer les fonctions et les tâches et permettre d’acquérir les compétences pour les réaliser. Elle revient bien entendu sur un point fondamental des formations multimodales, la scénarisation des parcours de formation, sans oublier l’accompagnement à distance, l’évaluation des expérimentations et de terminer par l’intérêt évident pour les CFA à mutualiser leurs moyens et leurs pratiques, en interne comme à l’extérieur de leur centre.
L’approche des modèles économiques et des coûts de la digitalisation repose sur une analyse comparée de deux projets mis en oeuvre depuis une quinzaine d’années. Le lecteur pourra ainsi réaliser son propre budget à partir des tableaux et de l’arbre de décision esquissé, tout en ayant à l’esprit qu’il y a autant de modèles en ce domaine qu’il y a de projets d’établissements et de stratégies digitales possibles.
L’enquête Opcalia de 2017 pointait les freins humains comme principale difficulté à la digitalisation des CFA. Le guide se termine donc par le nécessaire accompagnement au changement dans un contexte où la digitalisation est vécue comme une rupture avec les processus, les pratiques et les cultures des différentes parties prenantes. Il est donc du ressort de la direction du CFA de faciliter l’acceptation du projet par tous les acteurs : formateurs, administratifs, maîtres d’apprentissage et apprentis, facilitation qui commencera par une communication adaptée.

Ce guide, qui a été élaboré à partir de l’expérience de ses rédacteurs, sera amené à évoluer compte tenu des évolutions légales attendues en 2018 mais également des questions de ses lecteurs qui viendront ainsi l’enrichir au profit de tous, dans l’esprit des productions du FFFOD.


Commentaires (2)

  • BOUKHELOUA

    Jean-Luc merci pour ce guide. Tu seras toujours le meilleur !

    • Jean Luc PEUVRIER

      Je compte sur toi Djilali pour essaimer en Algérie.

Répondre à Jean Luc PEUVRIER Annuler la réponse.

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée.